Cours de paléographie

Reconnaissance 1763(1)  texte 

Correction de l’exercice 1 : reconnaissance féodale de 1763  

L’an mil sept cent soixante trois et le quinsième jour du mois de juillet après midy, par devant le notaire royal en présence des témoins soussignés a été présent Barthélémy Gebelin du lieu de Perriès paroisse de Malbosc diocèse de Viviers qui de gré et bonne volonté a reconnu et confessé tenir vouloir et devoir tenir en emphytéose perpétuelle directe seigneurie droit de lods et vente, prélation, rétention commis avantages justice haute moyenne et basse maire mixte et impaire censives et autres droits seigneuriaux de Haut et puissant seigneur Mre Jena Baptiste d’Agrain des Hubas chevalier seigneur de la Figère, Saint Jean, Planchamp, Ste Margurite, les Baumles, baron d’Elze, seigneur desdit Alban en montagne et autres places conseigneur de la ville des Vans et mandement de Naves et du château et mandement de Vernon habitant de la dite ville des Vans absent nousdit notaire pour luy stipulant et acceptant les pièces et possessions suivantes situées dans led lieu ou son terroir, lesquelles susdites censives directes et justice sont indivises le dit seigneur d’Agrain (première page)

et les hoirs du seigneur de Coursoulles à chacun par moitié et autrement comme sera cy après énoncé : Premièrement de la reconnaissance faite par Joseph Gebelin dudit lieu en faveur de Mr Pierre Jacques D’Yzard  de Montjeu seigneur baron de Coursoulles et à Mr Claude du Roure Seigneur de Malons et Jacques de Beauvoir du Roure baron d’Elze le 23è août 1721 devant Mr Delacroix notaire descendant de celle faite par Jacques Gebelin aud seigneur baron de Coursoulles par indivis avec Mr Claude du Roure seigneur de Malons le 27è janvier 1686 devant Mr Claude Astruc  notaire, celle cy de celle  faite par Vincens Gebelin à Mr Jacques D’Yzard de Montjeu seigneur de Coursoulles et aud notaire, Claude du Roure seigneur du Malons le 19 juillet 1652 devant Mr Jean delavie notaire, ycelle de celle faite par Jacques Robert à noble Jacques de Montjeu seigneur de Chassagnes et à Pierre Robert sieur de Chateauvieux le 3è décembre (xbre) 1603 devant ledit Mr Delavie notaire, d’autres faites par Jean de Lacoste, Guillaume de Ganières et Jean Charrière à nobles Pierre et Catherine (seconde page)

De Chateauvieux l’année 1371 et 1372 devant Mr Pons Guizon notaire ycelles de celles faite par Bertrand Laganier, Pierre Lacoste à Laissette danglejos et noble Pierre et Guillaume de Chateauvieux en 1335 devant Mr Bertrand Guizon notaire et cette dernière de celles faites par Pierre Lacoste et Pierre Laganier à noble Bertand de Chateauvieux le 7è mars 1293 devant mr Bertrand Guidon notaire

Un chastanet  aux appartenances dudit lieu des Perries terroir de chastanet de ganière confronte du pied la rivière de Ganières, du chef à Claude Comte et André Thomas des Chambon du Frontal, du levant Antoine Gebelin, du couchant Antoine Marcy de Venissac le tout joint et dudit fief sous la censive d’une cartière  comble avoine mesure de Naves payable la moitié aux hoirs du seigneur de Coursoulles et l’autre moitié au seigneur d’Agrain Plus sa parts et portions des terroirs de chammas et des parguets  contenant favède et terres champêtres indivis en propriété avec les autres habitants (hans) dudit lieu des Perries et ceux de Lacoste confronte du pied terres d’henry Compte, du chef (Troisième page) laigue  (troisième page)

du serre faisant séparation du mandement de naves et malbosc, plus du serre faisant séparation du mandement de naves et malbosc, plus un chatanet et noyer au terroir de champ Cartier dépendant aussi de la reconnaissance faite par Durand de Perries aud seigneur de Chateauvieux le 7è février 1371 devant Me Guizon notaire, confronte du pied Joseph Froment, du chef Jean Gebelin du Frontal, du levant Antoine Laganier et du couchant Jean Laganier sous la censive et cinq deniers et maille payable la moitié au dit seigneur D’Agrain et l’autre moitié aux hoirs du seigneur de Coursoulles. Plus a reconnu  tenir des hoirs dudit seigneur de Coursoulles en seul et de sa directe seigneurie. Comme dessus et de la reconnaissance descendant de celle faite par Jacques Gebelin cy dessus de plus datée celle cy de celle faite par ledit Vincens Gebelin aud seigneur baron de Coursoulles en seul le susdit jour dix neuvième juillet 1652 devant Me Jean Delavie notaire et d’autre faite par Jacques Robert aud noble Jacques de Montjeu seigneur de Chassagnes le 3è décembre 1603 devant ledit Me Delavie notaire et cette dernière de celle faite par Pierre de Ganières à noble Guillaume (quatrième page)

Pierre prêtre le 3è février 1332 devant Me Reymond Disdier notaire. Une vigne chazal et hermure  au mas de Ganières, confronte du pied la rivière de Ganières, du chef Antoine Laganier et autre pièce dudit reconnaissant cy après Reconnue, du levant le vallat de Chammal et du couchant autre pièce dudit reconnaissant cy après Reconnue sous la censive de dix sept deniers argent payable aud seigneur et chacun pour moitié plus de la dite reconnaissance et de celle dudit Jacques et Vincens Gebelin et Jacques Robert cy dessous datées et d’autre faite par Pierre et Jean Laganier au noble Reymond de Montjeu seigneur de Chassagnes le 2è octobre 1467 devant Me Reymond Garnier notaire, une terre labourive au terroir de del claux confronte du pied Jacques Venissac et Antoine Laganier, du chef et du couchant ledit Laganier et du levant autre pièce dudit reconnaissant sous la censive de deux deniers payable audit seigneur et à chacun pour moitié  . Plus de la reconnaissance et de celle dudit Jacques Gebelin cy dessus datée provenant de celle faite par Pierre Perier aud seigneur de Coursoulles le 9è juillet 1632 devant Me Jean Delavie notaire ycelle de celle faite par ledit Perier aud noble(cinquième page)

Jacques de Montjeu le 3è décembre 1603 devant ledit Me Delavie notaire et cette dernière d’autre faite par Pierres Ganières aud noble Guillaume prêtre le 3è février 1332 devant Me Reymond Disdier notaire, une vigne chazal et hermure au mas de Ganières confronte du pied Antoine Laganier, du chef ledit Laganier et Jacques Venissac, le vallet de Milares et ledit reconnaissant et la rivière de Ganières, du levant aux terres dudit reconnaissant cy dessus Reconnue et du couchant Antoine Laganier et ledit reconnaissant, la censive de laquelle pièce est comprise dans la susdite de dix sept deniers payables lesdites censive annuellement et à perpétuité à chaque jour et fête desdite de St Michel à la mesure de Naves, celles qui proviennent du fait des sieurs fustiers de lafiguière étant payables dans la maison dudit seigneur D’Agrain promettant ledit reconnaissant d’être bon et loyal, emphytéote meliorer lesdites possessions les reconnaître et indiquer en étant requis. La présente reconnaissance a été acceptée sans préjudice des arrérages desdites censives, droit de lods et autres droits et devois seigneuriaux légitiment dus ayant ledit reconnaissant fait hommage  aud seigneur d’Agrain, en la personne de nous notaire en signe de fidélité (sixième page)

Tête découverte, genoux à terre, mains jointes, le plus ou le moins demeurant réservé en faveur de qui de droit ainsy ledit reconnaissant l’a voulu promis juré et observé sous obligation de ses biens qua soumis aux rigueurs des cours de son ordonnance sénéchale et présidiale et conventions royaux de Nismes et autres à ce requises et nécessaire avec due renonciation- Fait et récité  à la ville des Vans maison de la veuve Froment en présence de Me Jean Baptiste Gely procureur de la paroisse de Payzac et de Me Etienne Joachim Borrier aussi procureur de la ville de Mende – Signé avec ledit reconnaissant Gebelin, Gely, Borrier et nous notaire royal gradué requis recevant Soussigné Terrasson notaire royal. Signé à l’original duement controllé /même/ et claude comte qua été du même corps/ avec le dit comte de laquelle susdite reconnaissance se charge et en paye par provision celle de quinze deniers Collationné sur son original par moy recu Notaire royal Terrasson

 

Cours de paléographie

La paléographie ? l’art de déchiffrer les vieilles écritures !!

Les cours de paléographie reprendront en janvier 2021 (sous réserve),  (Alès, Les Vans, Chamborigaud, Malbosc) les dernier cours ont lieu en octobre 2020.

Se renseigner auprès de Marie-Lucy Dumas : mldumas48@sfr.fr

 

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]